Labels et certifications

COMPRENDRE la labellisation

Qu'est-ce qu'un label ?

Un label, c’est un sigle collectif, représenté par un logo. Il peut être utilisé par différentes marques, qui doivent toutes respecter le cahier des charges établi par ce label.
 
Le label valorise pas mal de choses : certains processus de fabrication, la provenance des matières premières, le respect des conditions de travail des producteurs… En cosmétique, il porte les valeurs de l’écologie et de l’éthique, et peut notamment assurer la qualité et la traçabilité d’un produit issu de l’agriculture biologique.
Les marques labellisées peuvent être contrôlées de manière inopinée tous les deux ans environ.
 
Les labels sont tous différents : les exigences varient d’un label à l’autre !
Ainsi le minimum d’ingrédients naturels et d’ingrédients bio ne sont pas toujours les mêmes, tout comme les exigences en terme d’emballage ou de gestion d’énergie. En parallèle, certaines marques choisissent de ne pas se faire labelliser : la labellisation coûte cher et pour certains, les exigences des labels ne sont pas suffisantes. En résumé, pourquoi payer pour un label qui garantit moins que nos exigences ?
 
Cependant, les labels garantissent tous une “bonne base” et quand on est perdu dans la jungle des cosmétiques, les labels peuvent être de bons repères pour commencer. On va donc faire un tour d’horizon des différents labels chez Wakey !

cosmétiques biologiques

Les labels pour les cosmétiques bio

Avant toute chose, une petite distinction entre ingrédient bio, produit bio et produit écologique (c’est important, on y tient).
 
Un ingrédient bio (comme l’huile d’olive) est issu de l’agriculture biologique : c’est une méthode de production agricole qui interdit le recours à la plupart des produits chimiques de synthèse, des produits toxiques, etc. Le terrain agricole doit être certifié bio (label AB en France) pour que sa production soit considérée comme bio. 
 
Un produit bio (un cosmétique bio par exemple) contient une quantité variable d’ingrédients bio (qui varie selon les labels). Légalement, on ne peut dire d’un produit cosmétique qu’il est bio que s’il est certifié bio. MAIS dans les faits, un produit certifié bio peut ne contenir que 20% d’ingrédients bio… Alors qu’un produit non certifié peut en contenir 100%. Vous suivez ?
 
Un produit écologique, quant à lui, est un produit qui va être pensé, conçu, emballé, distribué, recyclé de manière à minimiser l’impact sur l’environnement. Mais un produit bio n’est pas systématiquement écologique sur tous les fronts… Et inversement !

MATIÈRES PREMIÈRES D'ORIGINE BIO​

Quels ingrédients peuvent être certifiés bio ?​

Les seuls ingrédients pouvant être certifiés d’origine biologique sont les composants végétaux et les composants animaux (mais on bannit tout ingrédient d’origine animale chez Wakey, n’est-ce pas).
Précision importante : un ingrédient végétal peut être bio par essence, sans être certifié. C’est le cas des plantes issues de la cueillette sauvage par exemple : personne n’est allé mettre des pesticides dans les champs des montagnes (normalement). Ces végétaux sont donc biologiques techniquement, mais pas certifiés bio.

Dans les ingrédients bio, les minéraux ne sont donc pas inclus. Pourquoi ? Parce qu’on ne certifie pas des cailloux : l’agriculture de cailloux, ça n’existe pas.
Même chose pour l’eau (l’eau de source, l’eau de mer, l’eau tout court quoi). En revanche, l’eau florale peut être certifiée, car c’est issu d’une plante !

le plus connu (ancien COSMEBIO)

ECOCERT et COSMOS ORGANIC

COSMOS ORGANIC et ECOCERT sont les deux labels les plus connus en France pour la beauté, et œuvrent tous deux pour la cosmétique bio. Ce sont deux structures indépendantes l’une de l’autre, qui n’ont pas les mêmes missions :
 
  • ECOCERT est un organisme de certification, indépendant et accrédité. Il contrôle les produits selon son cahier des charges Ecocert et délivre la certification bio aux produits, qui peuvent ensuite porter la mention « certifié par Ecocert » (et être commercialisés se revendiquant « bio »). Cet organisme a été un des membres fondateurs de COSMOS.

  • COSMOS ORGANIC est un référentiel garantissant un cahier des charges commun à plusieurs pays. Sa mission n’est ni le contrôle ni la certification des cosmétiques : les produits doivent être certifiés au préalable par un organisme comme ECOCERT.

Pour être certifié avec le label biologique ECOCERT (et donc COSMOS ORGANIC) il faut :

  • 95 % d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle ;
  • 20 % de l’ensemble des ingrédients (10% pour les rincés) issus de l’agriculture biologique. Nb : les seuls ingrédients pouvant être d’origine bio sont les plantes et les ingrédients animaux (voir encadré plus loin).
  • Aucun colorant ni parfum synthétique, aucun dérivé de la pétrochimie (comme la paraffine, les silicones…) ni aucune matière éthoxylée (comme les sulfates ou les PEG) ;
 
Sont encore autorisés :
  • Les conservateurs synthétiques qui existent à l’état naturel (ces molécules existantes dans la nature sont reproduites à l’identique en labo) ;
  • Les dérivés d’huile de palme ;
  • Les packaging en plastique type PP, PET, PE.

histoire de label

Qui a créé le label bio COSMOS ORGANIC ?

Le label COSMOS ORGANIC a été établi par COSMOS-standard AISBL, une association internationale indépendante à but non lucratif basée à Bruxelles.
Cette association a été fondée par plein d’associations différentes : Cosmébio et Ecocert pour la France (coucou c’est nous !), mais aussi BDIH (Allemagne), ICEA (Italie) ou la Soil Association (Royaume-Uni). Ces membres fondateurs continuent de mettre leur expertise en commun pour assurer la continuité du développement et de la gestion du Référentiel COSMOS.
À ce jour, plus de 20 000 produits à travers 60 pays sont labellisés COSMOS ORGANIC ou COSMOS NATURAL. C’est beaucoup hein ?

UN PEU PLUS LOIN

Nature & Progrès

Nature & Progrès est né en 1964. Son cahier des charges est co-construit entre les membres de l’association, des agriculteurs et producteurs soucieux de leur impact environnemental.
 
Nature & Progrès prend en compte dans sa charte non seulement le produit en lui-même, mais aussi les valeurs des fermes et des entreprises. Le cahier des charges Nature & Progrès est donc assez complet et va un peu plus loin que celui de COSMOS ORGANIC, même si on retrouve les mêmes bases (notamment en terme de quantité d’ingrédients d’origine naturelle).
 
  • 95% d’ingrédients naturels ou d’origine naturelle minimum ;
  • Les matières premières naturelles doivent toutes être issues de l’agriculture biologique dès que c’est possible ;
  • Sont interdits : l’huile de palme, la pétrochimie et dérivés, les colorants/parfums/antioxydants synthétiques. Seuls 3 conservateurs de synthèse sont autorisés.
  • Consignes plus poussées relatives à la gestion de l’eau, des énergies, des déchets etc.
  • Seul le plastique PET reste autorisé pour l’emballage.

beauté de véganie

Les labels pour les cosmétiques véganes

La cosmétique végane implique deux choses : l’absence de tests sur les animaux, et le refus d’ingrédients d’origine animale.

À propos des tests sur les animaux, c’est a priori simple : ils sont interdits depuis 2013 grâce au Règlement Cosmétique Européen. Ah ?
Dans le détail, c’est un chouilla plus compliqué : les produits testés sur les animaux avant 2013 continuent d’être commercialisés, certains ingrédients multi-secteurs (qui sont aussi utilisés en pharmacie par exemple) ne sont pas visés par cette interdiction, la Chine oblige les tests sur les animaux des produits qu’ils importent, et puis la réglementation REACH autorise une certaine souplesse… On vous a fait un article complet dans le Wakeypédia pour tout vous expliquer !

Concernant les ingrédients d’origine animale, sachez qu’il peut y en avoir pas mal dans les cosmétiques : les produits issus de la ruche (miel, cire d’abeille, etc.), le lait d’ânesse, la lanoline, le carmin (fameux pigment rouge)… La liste est longue, et beaucoup sont autorisés par les labels bio. Pour savoir repérer les composants animaux, on vous a fait un article Wakeypédia aussi. Topissime non ?

Les labels de PETA

Cruelty-Free (&Vegan) PETA

PETA (People for the Ethical Treatment of Animals) est une association internationale à but non lucratif dédiée à établir et protéger les droits de tous les animaux.
Cet organisme a deux labels : le « Cruelty-Free PETA », qui atteste qu’une entreprise n’effectue pas de tests sur les animaux pour leurs ingrédients, formulations ou produits finis ; le « Cruelty-Free & Vegan PETA », qui certifie en plus de la non-cruauté que le produit est végane, donc sans aucun ingrédient d’origine animale (comme la cire d’abeille, la lanoline ou le carmin par exemple).

Chez Wakey, les produits labellisés PETA sont tous “Cruelty-Free & Vegan”, bien sûr !

fondateur de la véganie

Vegan Society

Le label Vegan Society, créé par l’association caritative anglaise du même nom, atteste que les produits sont non testés sur les animaux (ingrédients, produits finis, tout ça) ET que la formulation est sans ingrédient d’origine animale. Leur fameux logo tournesol, qu’on peut retrouver partout dans le monde, est utilisé pour la cosmétique comme pour l’alimentation. C’est donc un gage de confiance qui facilite grandement la recherche de produits végétaux !

L’association Vegan Society a été fondée notamment par Donald Watson, qui n’est autre que le papa du terme “vegan”, inventé en 1944.

Les labels de PETA

Cruelty-Free (&Vegan) PETA

L’association One Voice a été créée par Muriel Arnal en 1995 et regroupe plus de 20 000 membres. Elle agit en France et dans le monde pour le respect de la vie sous toutes ses formes et dénonce l’exploitation animale et ses conséquences, que ce soit pour les individus concernés, pour la planète ou pour les humains.

Elle développe des campagnes de lobbying et de sensibilisation en s’appuyant notamment sur le travail d’investigation de ses enquêteurs et des rapports d’experts. Elle travaille avec des ONG internationales, des sanctuaires et des refuges partout dans le monde.

expertise vegane europe

Eve Vegan

EVE VEGAN est un label officiel déposé, développé par les membres de l’association Vegan France et délivré par Expertise Végane Europe. Le sigle EVE VEGAN, reconnu partout dans le monde, garantit comme les autres que le produit ne contient pas d’ingrédients d’origine animale et qu’il est non testé sur les animaux.

La méthode, les conditions de fabrication et l’emballage font également l’objet de contrôles préalables à la certification. 

le guide michelin beauté

Mention Slow Cosmétique

La mention Slow cosmétique est un logo et non un label officiel. À la manière du guide Michelin qui attribue des étoiles aux restaurants qu’il juge les meilleurs, l’Association Slow Cosmétique remet chaque année la Mention Slow Cosmétique à des marques cosmétiques qui valent le détour et respectent un cahier des charges stricte.
Et elle ne s’intéresse pas qu’à la formule ! Le marketing doit être sain et raisonnable lui aussi (donc adieu les marques qui n’ont qu’une seule gamme bio et éthique).
Pour avoir la mention Slow cosmétique, il faut répondre aux critères de 4 grands piliers : écologique, sain, intelligent et raisonnable.